Faire appel à un avocat spécialisé en préjudices corporels

avocat

Avec le dommage matériel et le dommage moral, le dommage corporel compte parmi les trois catégories de dommages reconnus par le droit français. Il est défini comme une atteinte “à l’intégrité physique de la personne.” Autrement dit, il s’agit d’un concept qui regroupe les blessures, souffrances physiques et autres dommages qui affectent le corps humain. Pour obtenir réparation du préjudice corporel, le recours à un avocat spécialisé en la matière s’avère indispensable.

Dommages et préjudices corporels de quoi s’agit-il ?

Le dommage dit corporel précède le préjudice proprement dit. Dans le droit français, il désigne une atteinte physique mais aussi morale sur le corps ou le psychisme d’une personne. Les dommages ainsi qualifiés peuvent résulter de divers facteurs, dont les accidents de la route, les agressions, les accidents médicaux ou encore les accidents du travail. Par le terme de préjudice, on désigne les conséquences induites par le dommage subi à court, moyen ou long terme. Pour que celui-ci soit reconnu, la personne doit apporter une preuve de l’outrage dont elle est victime. Les préjudices peuvent être de deux natures : les préjudices visibles, telle une paralysie, et les préjudices invisibles (dépressions, névroses, etc.). Pour faire valoir vos droits et obtenir une indemnisation du préjudice corporel, vous pouvez prendre contact avec un avocat et obtenir les informations nécessaires en cliquant sur ce lien.

Quel est le rôle d’un avocat spécialisé en préjudices corporels ?

Un avocat expert dans les dommages dits corporels a pour fonction d’assister et de représenter la victime ainsi que sa famille durant la totalité des étapes de la procédure de réparation du préjudice. Son entrée en fonction commence dès l’expertise médicale menée afin de prouver le bien-fondé des allégations de la victime. L’avocat peut alors :

  • faire le point sur les droits de la victime en procédant, par exemple, à l’analyse du procès verbal établi après un accident de la route,
  • superviser l’expertise médicale en sollicitant l’intervention d’un expert indépendant,
  • négocier le montant des indemnités auxquelles a droit la victime.

Si le plaignant n’obtient pas l’indemnisation attendue au cours d’une procédure à l’amiable, son avocat est en droit de saisir le tribunal judiciaire. Au cours de la procédure, l’avocat s’appuie sur une connaissance approfondie en matière de droit pénal et de dommages dits corporels afin d’assister et de défendre pour le mieux ses clients. Pour étayer la défense de la victime il collabore fréquemment avec divers spécialistes tels que des médecins, des neuropsychologues et des ergothérapeutes.

Réparation du préjudice corporel : comment choisir son avocat ?

L’indemnisation des victimes d’un accident ou d’une agression ne peut être obtenue que par le biais d’un avocat compétent. Pour bien choisir ce dernier, il est important de prendre en considération divers éléments. Un avocat en dommages corporels digne de ce nom est en en effet un professionnel qui :

  • traite chaque année un nombre conséquent de dossiers relatifs à des préjudices qualifiés de corporels,
  • pose des questions pertinentes et expose au client la stratégie envisagée,
  • connaît et collabore avec plusieurs experts reconnus, dont des médecins-conseils,
  • publie régulièrement des articles sur le sujet et dont les compétences sont régulièrement sollicitées par les médias,
  • travaille avec plusieurs collaborateurs afin de ne pas laisser des dossiers de côté.
Permis probatoire : comment récupérer des points ?
Quelle est la procédure à faire pour expulser un locataire